18 avril 2016

Formation de sages-femmes

Graduated midwifes (1)

Depuis 2014, AfD appuie les efforts d’amélioration des capacités des sages-femmes en Afghanistan. À ce jour, 211 sages-femmes afghanes ont reçues une formation de spécialisation et 31 ont participé à des cours de formatrices de sages-femmes.

Le projet a débuté en 2014 dans la province de Hérat, où AfD a collaboré avec la Ville de Genève, le département de sages-femmes de l’École de Santé de Genève et la Fondation Ferdows afin de créer un programme de formation de sages-femmes avec un modèle en cascade.

En 2014, 10 sages-femmes expérimentées venant de centres de santé globale de la province de Hérat ont complété un cours de formation de sages-femmes offert par AfD. Chacune d’entre elle est ensuite rentrée dans sa communauté avec le mandat de former 10 sages-femmes additionnelles . 85 professionnelles ont donc reçu une formation de spécialisation. Le sujet des modules du cours ont été sélectionné en tenant compte des faiblesses communes des connaissances des sages-femmes afghanes, telles que mises en évidence par la recherche de terrain effectuée par AfD et par le Ministère de la Santé Publique. Ces sujets incluent l’éclampsie, la pré-éclampsie, l’hémorragie post-partum et la prise en charge adéquate du troisième stade de travail. Forts du succès du programme, AfD l’a répété en 2015, cette fois dans les provinces de Kaboul, Parwan et Kapisa. 120 sages-femmes ont participé à la formation et 21 d’entre elles sont devenues des formatrices. Grâce au modèle de formation en cascade, il est possible d’atteindre un grand nombre de participants à très faible coût tout en encourageant de futures initiatives communautaires. AfD compte former 120 sages-femmes de la province de Bamiyan, dont 20 formatrices.

L’idée de formation de sages-femmes est venue en réponse à un besoin pressant dans les communautés. En effet, sous le régime taliban, il était proscrit aux femmes professionnelles de la santé de pratiquer leur métier, et il était interdit aux hommes de soigner des femmes. Ceci causa une pénurie de femmes professionelles, et lors de la chute des talibans en 2001, il y avait seulement 467 sages-femmes actives dans tout le pays. Afin de combler les besoins, le nouveau government Afghan s’empressa de former de nouvelles sages-femmes, et en 2012 leur nombre avait crû à 3500 (UNFPA 2014). Cependant, l’empressement ne permit pas une formation de la qualité de celles offertes dans les pays développés. En effet, la formation se limitait à une durée de 18 mois, plutôt que les 4 ans nécessaires dans les pays développés.

DSCN0877

DSCN0914

DSCN0923

DSCN0970-1

DSCN0971

 

Les efforts d’AfD en formation de sages-femmes ont contribué à la réduction de la mortalité infantile et maternelle et des problèmes de santé chronique en assurant de meilleurs soins. Le taux de mortalité infantile, qui était à 25% en 2001, a chuté à 10% aujourd’hui. Cependant, l’Afghanistan demeure un des pays avec le plus haut taux de mortalité maternelle et infantile. AfD continue ses efforts de formation de sages-femmes et le contenu de notre programme est en évolution constante. Nous travaillons présentement à le renforcer avec des modules sur la nutrition afin de combattre le problème de carences alimentaires commun dans le pays.